richesse du château d'arnajon

Les jardins

découvrir

Jusqu’en octobre, ouverture les dimanche, lundi et mardi à 10h00 et 16h00

Découvrez notre univers botanique

jardin-17eme-chateau

Conçu par Jacques Blanc vers 1665

Les jardins XVIIème

Conçus par Jacques Blanc vers 1665, ils suivent la déclivité du terrain sous forme de terrasses successives et sont structurés selon le schéma des jardins de l’époque en Ile de France : un grand parterre, ou boulingrin, entouré d’allées d’arbres de chaque côté. Ils comportaient une statuaire aujourd’hui complétement disparue. Les deux premières terrasses ont conservé leur concept d’origine avec ses deux colombiers et son escalier monumental, rare en Provence.

Le boulingrin a été transformé en jardin à l’anglaise au cours du XIXème. On peut encore voir sur la terrasse sous le premier bassin une porte d’apparat, une cressonnière et une grotte avec une vierge empreinte de la tendance « Lourdes » (ciel en bleu, concrétions), une porte d’apparat et une cressonnière.

Tout en bas, un second réservoir ferme la perspective le long de la route.

Une culture centenaire

Le potager

Il était déjà implanté sur cet espace au XVIIème siècle.

Il comprenait des simples cultivées pour le bien-être, des légumes. Les murs servaient de support aux arbres fruitiers en espalier. La partie basse devait être plantée de vignes.

Aujourd’hui, il a été reconstitué au plus proche de ce qu’il devait être à l’époque, avec des plantes culinaires ordinaires (sarriette, serpolet, romarin, thym), des plantes officinales (mélisse, helicrysum, …), certaines plantes étonnantes telles que la mandragore, le dahlia de l’Himalaya et le datura vivace, des tomates anciennes (prince borghese), des courges de Hongrie, …

Visite du jardin

à découvrir par petits et grands

Créé en 2011

Le jardin de cactées

Il date de 2011 et une extension a été réalisée début 2020. Son originalité consiste par son concept : tentative d’implantations de familles de plantes exotiques différentes. Curieusement, celles-ci prospèrent très rapidement dans une terre non adaptée au départ à leur type de culture et sous un climat connaissant des nuits de gel en hiver. A côté des opuntias classiques (figues de barbarie), vous y découvrirez des espèces beaucoup plus rares dans nos régions : kalanchoe, bromeliaceae, …

Le jardin de cactées jouxte l’orangerie qui joue son rôle dédié : abriter les agrumes en hiver et d’autres essences fragiles.

Passez un moment de bien-être

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation et l’écriture de Cookies sur votre appareil connecté.